Sommet sur la sécurité des transports

Sécurité et intégrité du pipeline : indicateurs précurseurs

Consulter le document en PDF

Il faut un lecteur de PDF pour lire cette version. Détails dans notre page d'aide.

Norrie Ramsay
Vice-président principal, TransCanada Pipelines Limited
Ottawa (Ontario), 21 avril 2016

Seul le texte prononcé fait foi.

Diapositive 2: TransCanada Corporation (TSX/NYSE : TRP)

  • L’un des plus grands réseaux de pipelines de gaz naturel d’Amérique du Nord
    • 68 000 km (42 100mi) d’exploitation de pipelines
    • Volume moyen de 14 mpc/j, soit 20% de la demande continentale
  • 3e plus grand opérateur de stockage de gaz naturel d’Amérique de Nord
    • Capacité de 368 mpc
  • Le plus grand secteur privé du Canada Producteur d’énergie
    • 19 centrales électriques, 10 900 MW
    • Notre portefeuille énergétique diversifié comprend l’éolien, l’hydroélectricité, le nucléaire, le charbon, le solaire et le gaz naturel
  • Premier système d’oléoduc d’Amérique du Nord
    • Système de piple Keystone (y compris le pipeline de la côte du Golfe) : Capacité de 4247 km (2 639 mi), 591 000 barils par jour
    • Depuis 2010, il a livré en toute sécurité plus d’un milliard de barils de pétrole canadien aux marchés américains

Photo du réseau pipeline sur une carte de l’Amérique du Nord

Diapositive 3: Programme de gestion de l’intégrité des pipelines

  • Un exemple de programme proactif régi par notre Système de gestion opérationnelle (SGO)
  • Gestion du cycle complet de la gestion de la sécurité et de l’intégrité des pipelines.
  • Illustration d’une pyramide : SGO, Programme de gestion de l’intégrité, Évaluation des risques à l’échelle du système, Gestion des menaces, Entretien préventif de l’intégrité
  • Illustration du cycle du Système de gestion des biens
    • Planifier : Déclaration d’engagement, Stratégie et objectifs, Structure et responsabilités, Gestion des communications
    • Planifier : Planification de gestion des actifs, Gestion de l’information, Gestion des risques, Gestion de la conformité
    • Faire : Gestion des ressources, Gestion du changement, Mise en place d’AMP, Enquête sur les incidents et les urgences
    • Évaluer : Rendement et surveillance des conditions, Contrôle des non-conformités, Vérification internes des systèmes
    • Agir : Amélioration continue, Examen de la direction

Diapositive 4: Évaluation des risques à l’échelle du système (ERS)

ERS, un processus d’évaluation quantitative des risques

Tableau dénotant des risques plus et moins élevés des segments du tuyau

Changement significatif du risque, Les risques dépassent le seuil de risque acceptable

Cycle de la collecte de données, Développement d’un modèle et d’une analyse, Validation, Atténuation des risques et Rétroaction

Photo de travailleurs dans le domaine de pipelines

Diapositive 5: Gestion des menaces

  • Menaces temporelles
    • Corrosion externe
    • Corrosion interne
    • Fissuration sous contrainte
  • Menaces stables
    • Défauts de fabrication
    • Défauts de construction
    • Défaillances de l’équipement
  • Menaces intemporelles
    • Dommages causés par un tiers
    • Météo et forces extérieures
    • Opérations incorrectes
    • % de mesures d’atténuation mises en place
    • Participation au sein des fondations, comités et organisations du secteur d’activité
    • Réalisation d’analyses des causes premières
    • Nombre de mesures d’atténuation
    • Sévérité des caractéristiques
  • Statistiques de 2015
    • 436 employés travaillant sur l’intégrité du tuyau pour mettre en place le programme (sans compter les entrepreneurs locaux tiers)
    • 725 excavations
    • 21 remédiations géotechniques
    • 229 inspections et remédiations d’installation
    • 383 installations de protections cathodiques, 165 réparations et 980 inspections
    • 7 remplacements de catégorie de tuyau
    • 109 traversées de cours d’eau sous contrôle
    • 9 essais hydrauliques

Photo d’un ouvrier travaillant sur un pipeline

Diapositive 6: Inspection interne (II)

L’II utilise des jauges d’inspection des pipelines (JIP) pour le contrôle de leur état et pour leur entretien

Permet l’identification, l’analyse, l’évaluation de la susceptibilité, la gestion des risques et la remédiation Adoption par les employés opérationnels et les dirigeants syndicaux.

Nombre de caractéristiques identifiées, Exactitude des appels pour II et Nombre d’II et distance parcourue

  • Statistiques de 2015
    • 172 inspections internes réalisées en 2015
    • 15 334 km d’II parcourus en 2015
    • 5 types principaux d’II (PFM, TEA, compas d’épaisseur, Smartball, nettoyage)

Photo de piqûres de corrosion externe dans un pipeline

Diapositive 7: Prévention des dommages

  • Prévention des dommages : stratégie proactive pour minimiser la probabilité qu’un incident soit causé par un tiers (gouvernement, public, entrepreneurs, propriét
    • Sensibilisation du public
    • Dommages mécaniques
    • Croisements
      • Nombre de notifications One Call pour les activités non autorisées/1 000 km
      • Achèvement dans les temps des demandes de croisement
      • Engagements relatifs à la formation des entrepreneurs
      • Engagements relatifs aux propriétaires fonciers, gouvernements, entrepreneurs et au public
      • Réduction des activités non autorisées
    • Statistiques de 2015
      • 3 003 patrouilles aériennes et 485 065 km parcourus en vol
      • 118 318 demandes One call traitées
      • 818 755 envois postaux de base (diffusion auprès du public)
      • 2 295 ententes d’empiètement traitées
      • 163 activités non autorisées dont 63 ont fait l’objet d’une enquête

Photo détaillant une activité non authorisée.

Diapositive 8: Prévention des dommages

Photo de violations d’activités non authorisées