Communiqué de presse

L'inefficacité des mesures d'atténuation au cours d'une situation d'urgence a mené à la collision de l'American Dynasty à Esquimalt (Colombie-Britannique) en 2013

Richmond (Colombie-Britannique), le 31 mars 2014 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d'enquête (M13W0057) sur la collision entre le navire de pêche américain American Dynasty et le NCSM Winnipeg à Esquimalt (Colombie-Britannique).

À 8 h 18 (heure avancée du Pacifique) le 23 avril 2013, le navire de pêche américain American Dynasty subit une perte totale de son alimentation électrique (panne totale de courant) au moment où il s’approche de la cale sèche à Esquimalt (Colombie-Britannique). Le navire est alors sous la conduite d’un pilote responsable des manœuvres d’amarrage et est aidé par deux (2) remorqueurs. À la suite de la panne de courant, l’American Dynasty prend de la vitesse pour atteindre environ 5 nœuds, vire à tribord et heurte le côté bâbord du NCSM Winnipeg, qui est amarré à la Base des Forces canadiennes Esquimalt. Les deux navires subissent d’importantes avaries et six (6) travailleurs de chantier naval présents à bord du NCSM Winnipeg sont légèrement blessés.

On n’a pas pu déterminer les causes exactes de la panne totale de courant et du virage à tribord du navire de pêche. L’enquête a toutefois permis d’établir qu’à la suite de la panne totale de courant le groupe électrogène de secours ne s’est pas automatiquement mis en marche, parce que le commutateur était à la position Arrêt. Les tentatives du chef mécanicien en vue de rétablir l’alimentation électrique ont échoué. Le moteur du groupe électrogène de secours s’est arrêté peu après ces tentatives, empêchant le chef mécanicien de rétablir l’alimentation à temps. De plus, comme l’équipe de la passerelle n’a pas communiqué avec le personnel de la salle des machines après la panne totale de courant, et compte tenu du déroulement rapide des événements, le chef mécanicien ne savait pas qu’il devait prendre des mesures urgentes pour éviter la collision.

Selon l’enquête, en l’absence de procédures et d’exercices d’urgence complets, il se peut que les membres d’équipage n’aient pas eu les compétences nécessaires pour prendre des mesures d’atténuation durant une urgence. La gestion efficace de la sécurité exige la participation active des personnes à tous les niveaux de l’organisation à la détermination et à la gestion des risques liés à leurs activités. Dans le cas du présent événement, certains éléments montrent que les aspects de la sécurité liés à l’état de préparation aux situations d’urgence et à la familiarisation de l’équipage n’ont pas été gérés efficacement.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca