Communiqué de presse 2014

Une surveillance insuffisante et une gestion inefficace des ressources à la passerelle ont mené à l'échouement d'un pétrolier au Nunavut en 2012

Dartmouth (Nouvelle-Écosse), le 4 février 2014 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d'enquête final (M12H0012) sur l'échouement du pétrolier Nanny à Chesterfield Narrows (Nunavut).

Le 25 octobre 2012, le Nanny quitte Baker Lake (Nunavut) à destination de Lewisporte (Terre-Neuve-et-Labrador), puis jette l'ancre au nord de Chesterfield Narrows pour y attendre la marée haute avant de poursuivre son passage. Le Nanny devait initialement s'écarter de la route représentée sur les cartes pour dépasser un autre pétrolier. Ayant dépassé ce dernier, le Nanny, plutôt que de retourner à sa trajectoire prévue, continue de progresser en suivant une route à peu près parallèle à la route représentée sur les cartes, et séparée d'elle par une distance allant jusqu'à 0,12 mille marin (NM). Cet écart par rapport à la route représentée sur les cartes se poursuit même lorsque le navire tourne dans Chesterfield Narrows, secteur comportant des marques de navigation qui ne permettent qu'une faible marge d'erreur; le navire s'échoue sur un haut-fond. Deux jours plus tard, des vents forts permettent au navire de se déséchouer du haut-fond et de reprendre sa traversée vers St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador) pour faire l'objet de réparations. Il n'y a ni blessure, ni pollution.

L'enquête a conclu que le Nanny s'était échoué parce qu'il s'était écarté de la route représentée sur les cartes lorsqu'il a dépassé un autre navire, après qu'il eut quitté le mouillage et n'eut pas repris cette route. Les membres de l'équipe à la passerelle n'ont pas discuté de cet écart et ils n'ont pas non plus échangé de renseignements sur la navigation pendant le voyage. En raison d'une surveillance insuffisante de la navigation du navire et d'une gestion inefficace des ressources à la passerelle, l'équipe à la passerelle n'était pas au fait de la mesure dans laquelle le navire s'était écarté de la route représentée sur les cartes au moment d'arriver à Chesterfield Narrows.

Depuis cet événement, l'entreprise a mis en place une politique sur la navigation en eaux restreintes. Cette politique comprend des procédures améliorées pour réduire les risques liés à l'entrée et à la navigation dans des eaux restreintes. L'entreprise a amélioré et accéléré son plan de formation du personnel en gestion des ressources à la passerelle et en manœuvre des navires. Elle a aussi mis en œuvre une formation sur les enregistreurs des données du voyage pour s'assurer la protection des données disponibles en cas d'incident.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca